8 FIGURES LOCALES

  • Le bombardier américain abattu le 20 octobre 1943 sur les champs de Quevaucamps

    Imprimer

     

    En relisant l'interview de Monsieur Marcel Dath , "El Djen" , par Bernard Degaute, ce passage m'a intriguée ainsi que l'hommage de la stèle commémorative du Lancier depuis ce 24 10 2017

     

    "Marcel : L'Américain qui était revenu à la maison Henri Cnudde il y a 10 15 ans et que tu as filmé ( en 1995).....

     

    DSC_7602.JPG

    DSC_7604.JPG

    Avec l'autorisation des  familles Carlson et Cnudde

    sur cette photo

    Margareth Carlson , épouse Fricke, fille de Charles Vernon "Chuck" CARLSON et Marie Pierre épouse de Guy Cnudde

    23157745_772801669573280_1589557716_o.jpg

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : 1943 le Bombardier abattu, 1943 le Bombardier abattu, 5-5 EN TEMPS DE GUERRE, 5-5 EN TEMPS DE GUERRE, 8 FIGURES LOCALES, Famille Cnudde, Patriotes, Patriotes 3 commentaires
  • Le Soldat anglais

    Imprimer

     La démarche du livre Empreintes Campenaires, continue.

    Lors de la vent du  numéro 15 de la rue Paul Emile Janson, Monsieur Jacques Baton ancien propriétaire, souligne qu'un soldat anglais y avait été caché durant la guerre 1940-1945.

    Une cache de 1/50 sur 1 m existait afin qu'il puisse s'y cacher durant les visites impromptues des Allemands; la porte en chêne de la maison voisine garde des coups de crosses en témoignage.

    Cette maison de famille, maison du Petit Docteur , père de Monsieur Baton( nom gardé d'une interprétation magistrale d'un rôle d'une représentation théâtrale qui avait marqué les esprits), garde bien des secrets

     

     

    Lien permanent Catégories : 5-5 EN TEMPS DE GUERRE, 8 FIGURES LOCALES, Famille Baton, Patriotes 0 commentaire
  • Chez Hélène à Grandglise

    Imprimer

    De Monsieur Fred D'Aulnoy :



    Uranie Gorez dite "Hélène",

    épouse Debeaumont puis Martinot en 2ndes noces .

    Née à Grandglise le 16 août 1887.

    Son père s'appelait Désiré Louis (sans doute son 2ème prénom) Gorez et sa mère Louise Boucq

    Elle tenait le café "Chez Hélène" route de Tournai quasiment en face de l'actuelle jardinerie de Beloeil.

    Tout Grandglise fréquentait son café jusqu'en 1983, date de son décès à 96 ans!

    chez Hélène Grandglise.jpg

    Photo prise au café "Chez Hélène" à Grandglise.
    On y voit la tenancière Uranie "Hélène"Martinot Gorez et son 2ème mari,Eugène Martinot.
    La photo remonte aux années 1950-1960 je pense
     

    22228441_1826167840757418_581131371425700405_n.jpg

     Hélène Gorez et son 1er mari, Edouard Joseph Debeaumont et leur fils Ferdinand dit Fernand Debeaumont. La photo remonte certainement autour de 1920 et probablement prise à Grandglise ou Stambruges
     

    22308634_1829860830388119_4795166885892816918_n.jpg

    Uranie "Hélène" Gorez et son 2ème mari, Eugène Martinot dit "Le long goyé" (excusez l'orthographe car je connais mal le Wallon) dont certains m'ont dit se souvenir. Je pense que la photo a été prise à Grandglise devant le petit bois qui donnait derrière sa cuisine et le café

    22448273_1829855273722008_6863936636962476984_n.jpg

    Fred D'Aulnoy Mon grand plaisir était de jouer dans son café ou sa chambre d'où je voyais le café d'en face,chez Zébulon à l'époque,et son moulin à café!
     
     
    Veronique Richter son lit était avec des portes ( comme une armoire )
     
     
    Fred D'Aulnoy Oui, je me souviens. Ça m'étonnait à l'âge que j'avais qu'un lit puisse être une armoire en même temps !
    Robert Adam Avec des amis, nous nous rendions chez "Hélène du Long" pour jouer une partie de boules. Son époux était connu sous le sobriquet " El long goïe"

    22365381_10214567801691518_7377191313364870798_n.jpg

     
     
    Lien permanent Catégories : 7- HISTOIRE et VISITES, 8 FIGURES LOCALES, Chez Hélène à Grandglise, Chez Hélène Grandglise 0 commentaire
  • Origines des patronymes

    Imprimer

     Photos et Archives de Monsieur Louis Populaire, scannées aimablement par son fils Francis

    De 1897 à 1921 Monsieur Antoine Gosselin fut le Mayeur de Stambruges

    Le Livre "Stambruges... Un peu du passé" , de Messieurs Antoine Gosselin et Jean Rolland parut en 1939.

    Il fut préfacé par Monsieur Louis Haubourdin , Mayeur du 11 juin 1921 à 1927 

     

    Monsieur Louis Populaire a reçu 7 recueils de notes manuscrites sur les 10 numérotés 

    Voilà à quoi ressemble ces volumes 

    Un énorme merci pour ce merveilleux partage

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-001 (1).jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-002.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-003.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-004.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-005.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-006.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-007.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-008.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-009.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-010.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-011.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-012.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-013.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-012.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-014.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-015.jpg

    Vol II page 3 à 11 De l origine des noms patronymiques-page-016.jpg

    Lien permanent Catégories : 6- ANTOINE GOSSELIN notes manuscrites, 8 FIGURES LOCALES, a -Origines des patronymes, VOL II - Origines des patronymes 0 commentaire